Terrain vague


Projet hybride pensé en collaboration avec Silvio Palomo,

artiste plasticien - metteur en scène

Dispositif d'installations pensées comme différents modules extraits d'un ensemble et déployés en in-situ dans divers espaces culturels, lieux de création et.ou résidences de recherche

4 > 15.05.2010

Résidence de création, Buda, Courtrai

24.01.2010 > 05.02.2020

Exposition, Centre Wallonie Bruxelles, Paris

12 > 30.11.2019

Résidence de recherche, La Bellone, Bruxelles

4 > 24.10.2019

Résidence de création & exposition, les Halles de Schaerbeek

 
 

Note d'intention

Nous, Justine Bougerol et Silvio Palomo, souhaitons joindre nos pratiques respectives pour penser à quatre mains un espace autre, celui d’un terrain vague, dont la forme sera à définir au fur et à mesure de la création.

Dans un va-et-vient entre création plastique et représentation théâtrale, nous désirons créer une forme hybride: un espace mettant en jeu des points de vue et des modes de perception inhabituels, un terrain de jeu constitué d’interstices où se rencontrerons les arts visuels et les arts du spectacle, brouillant les frontières entre scène et salle, public et performeurs, personnages et éléments de décor, image et action, visible et invisible. Cet espace d’expérimentation potentiel se situera dans un entre-deux, entre la surface de la réalité et une projection fantasmatique, où le réel et la fiction se chevaucheront pour constituer un espace poreux.

En nous intéressant aux terrains vagues, nous cherchons à découvrir le potentiel poétique de ces « espèces d’espaces » situés en marge des itinéraires habituellement empruntés. Sur une cartographie usuelle, ces trouées apparaissent en blanc comme de véritables espaces vides, indéterminés, inutilisés, inoccupés; il s’agit de non-lieux. Mais, une fois pénétrée par un promeneur, la zone blanche devient dès lors une zone de seuil: le terrain vague se transforme sous son regard en un paysage doté d’une temporalité ralentie, hors du temps. Dans ces lieux hétérotopiques se déploie une dimension fictionnelle et narrative, nous amenant dans un « espace autre », une géographie parallèle, l’espace de l’ailleurs. Le terrain vague se fait alors scène vide d’une imagination vagabondant librement, dotant plus qu’il constitue le dernier refuge de l’aventure et du rêve dans un monde complètement saturé, cartographié et exploré, rendu nécessairement productif et rentable...

Pour re-constituer à notre manière cet espace familier qui héberge l’imaginaire, nous puiserons dans nos pratiques respectives de plasticien et de metteur en scène; il s’agira pour nous de concevoir cette terra incognita à partir d’observations, d’expérimentations plastiques et d’improvisations, de manière in situ.

Module1.JPG

Exposition collaborative, Les Halles de Schaerbeek

Croquis préparatoires du dispositif évolutif de terrain(s) vague(s)

Terrain vague - module 1

À propos

2. Terrain vague

3. Commissions & scénographies

  • Facebook Clean
  • White YouTube Icon
  • Twitter Clean
  • White Instagram Icon