Le Miroir


Installation commandée

par la metteur en scène Suze Millius

 

Exposition collective Regarding an other

14-16 mars 2015, During Tefaf, Maastricht

17-21 mars 2015, Festival Cement, Den Bosch

25-28 mars 2015, Brakke Grond, Amsterdam

2 avril 2015, Cultuurcentrum Hasselt, Hasselt

 

 

 

 

Le Miroir ◊ Exposition Regarding an other, Festival Cement, Den Bosch, 2015 ◊ Vue extérieure de l’installation

Le Miroir ◊ Exposition Regarding an other, Festival Cement, Den Bosch, 2015 ◊ Croquis préparatoire du dispositif de l'installation

 
 

Le Miroir ◊ Exposition Regarding an other, Festival Cement, Den Bosch, 2015

Captation sonore et visuelle de l'installation

Note d'intention

 

« Tout poète des meubles – fût-ce un poète en sa mansarde, un poète sans meubles – sait d’instinct que l’espace intérieur à la vieille armoire est profond. L’espace intérieur à l’armoire est un espace d’intimité, un espace qui ne s’ouvre pas à tout venant. »

Gaston Bachelard, La Poétique de l’Espace

 

 

Dans un white space de galerie, une petite armoire ancienne intrigue par son incongruité. En s'approchant, on remarque que la porte du placard est entrouverte, et retenue par un loquet; la fente ne permet au spectateur de ne voir qu'une partie réduite du contenu de l'armoire. 

Mais lorsque le voyeur prend le temps de s'approcher plus près et de se baisser à la hauteur de la petite porte, il s'aperçoit que le fond de l'armoire est tronqué. Par cette brèche se trouvant dans la continuité de l'entrouverture de la porte du placard, il y découvre un espace insoupçonné, celui d'un intérieur de maison ancienne, dans lequel a lieu un drame: un incendie est sur le point de s'y propager.  Cette image s'inspire fortement d'un plan visionné dans le film Le Miroir du réalisateur russe Andreï Tarkovski.

La scène perçue dans l'ouverture du placard trouble par son aspect réaliste, dramatique et menaçant. Les flammes de l'incendie s'introduisant dans la pièce principale de la maison reflètent une lumière flamboyante et vacillante qui fait vibrer les murs, les cadres de tableaux et objets en verre se trouvant sur la commode. Une fumée s'introduit dans l'espace de la maison. L'odeur du feu, sa chaleur agressive et le son des flammes faisant craquer le bois qui se consume sont également perçus et ressentis par le spectateur passant sa tête près de la commode.

Cette mise en scène est réalisée à partir de trompe-l'œil, de trucages et d'illusions optiques, jouant avec les différents sens du spectateur, lequel se demande où se trouve la part de vrai et la part de fiction dans ce qu'il voit. Les sentiments d'irréalité et d'étrangeté sont accentués par des jeux de miroir, se confondant ou coïncidant avec les cadres de vue. L'espace se trouve étiré par les successions de reflets. Le dernier plan est ici celui d'un horizon brumeux perçu à travers les flammes de l'incendie.

Le Miroir ◊ Exposition Regarding an other, Den Bosch, 2015

À propos

1. Installations

2. Terrain vague

  • Facebook Clean
  • White YouTube Icon
  • Twitter Clean
  • White Instagram Icon
Le Miroir