Justine Bougerol, artiste plasticienne, raconte à travers des installations pensées de manière in situ des histoires d’espaces et de souvenirs autour du leitmotiv de la maison natale, dans lesquels le vécu se confronte à l’inconscient, le rêve se mêle à la réalité, et l’invisible au visible. La mémoire y est une thématique récurrente que l’artiste traite à travers l’élaboration de paysages intérieurs et oniriques. La nostalgie y cohabite avec l’absurdité et l’étrangeté, propres aux lieux de nos souvenirs transformés par la subjectivité de chacun. La matière (l’eau, la terre, le feu, la végétation) joue un rôle majeur dans l’élaboration de ces espaces, donnant de la substance à la contemplation du spectateur. Les frontières entre intérieur et extérieur, espace vide et espace plein, espace clos et espace ouvert sur le monde, sont toujours très fines afin de laisser l’imagination du spectateur s’évader vers un ailleurs fantasmé, mis en lumière par l'artiste.

Le propre de ses installations est d’interroger et de manipuler l’espace réel et familier, celui dont parle Georges Perec dans son Espèces d’espaces. Sa démarche consiste à investir un lieu mis à disposition de manière in situ, en jouant avec les codes de lecture de l’espace architectural, pour y insérer un espace d’une autre nature: l’espace Autre. Alors que le point de départ de l’artiste se situe toujours dans ce qui constitue notre réalité propre, Justine Bougerol insuffle au lieu de l’exposition une ambiguïté non résolue, amenant le spectateur à ré-interroger ses perceptions habituelles pour s’attarder sur une narration nouvelle, par la découverte d’un espace saisi par l’imagination.


L’artiste place le spectateur face à des dispositifs à point de vue unique. L’œil du regardant découvre un espace pluriel composé de strates successives pensées comme une fiction. Son regard franchit autant de seuils le détachant de l’ici et maintenant pour basculer dans un là-bas inatteignable, et dont chacun éprouve une nostalgie spatiale. Justine Bougerol transforme l’espace en une scène frontale, où se joue un processus de fragmentation, d’illusion optique et de manipulation des perspectives de manière à désorienter nos repères spatiaux et temporels. Ce glissement apparaît notamment grâce à la perte d’échelle et à l’utilisation de la miniature, pour évoquer l’infiniment grand et l’infiniment petit. Les notions de profondeur, d’intervalle, d’écho et de mise en abîme sont également très présentes dans l’ensemble de son travail.

 

À PROPOS


Démarche artistique générale,

curriculum vitæ & contact

 
 

Contact

 

+ 32474405143

Française,

Vit & travaille entre Bruxelles & Paris

Curriculum Vitae

Prix & bourses

 

Prix du Mécénat SPES - bourse de soutien à la création, Belgique - 2017

Prix du Coup de cœur des Amis de La Cambre - 2014

Expositions personnelles

- 2020  (À venir) Interstice, Exposition personnelle, CENTRALE.lab, Bruxelles

- 2019  (À venir) Morceau, Exposition personnelle, Curation Quelque chose de neuf, Lieu à définir, Paris

- 2019  État des lieux, Exposition personnelle, Watch this space, 50° Nord, MusVerre

Expositions collectives / collaboratives

- 2020 (À venir) Fin de résidence, Exposition collaborative, PINK Gallery, Manchester

- 2020 (À venir)  Terrain vague - module 1, Exposition collaborative, Centre Wallonie Bruxelles, Paris

- 2019  Terrain vague - module 1, Exposition collaborative, Les Halles de Schaerbeek, Bruxelles

- 2018  Species and Beyond, Exposition collective, Kikk Festival, Namur
- 2017 Le leurre du seuil, Exposition collaborative, Hypercorps, Bruxelles

- 2017 Va et vient, Exposition collective, Curateur Romain Semeteys, Galerie Eric Mouchet, Paris

- 2017 Le Dôme n°3, Exposition collective, Le Dôme, Montbazon

- 2017 Friche - édition 2017, Exposition collective, Le Hangar de la Senne, Bruxelles

- 2016 Déformation Professionnelle, Exposition collective, Curateur Raphaël Denis, Galerie Paris-Beijing, Paris

- 2016 Friche - édition 2016, Exposition collective, Anciens locaux Pias, Bruxelles

- 2016 Le Rayon vert, Exposition collective, Triennale des coups de cœur de La Cambre, Hôtel Van de Velde, Bruxelles
- 2015 The Waste Land, Exposition collective, Galerie Nadine Feront, Bruxelles
- 2015 La Dent Creuse, Résidence in situ itinérante suivie d’une exposition collective, Chaussée de Charleroi 50, Bruxelles
- 2015 Sweet Disposition, Exposition collective, Cultuurcentrum Ter Dilft, Bornem, Belgique
- 2015 Regarding an other, Exposition collective itinérante, House Crying Yellow Tears, Maastricht, Den Bosch, Amsterdam, Hasselt
- 2015 Houston, Exposition collective, Curateur Sébastien Bonin, Galerie Island, Bruxelles

- 2014 Déambulation, Exposition collective, Prix du Coup de Cœur des Amis de La Cambre, Trade Mart, Bruxelles

 

Workshops & résidences

- 2019/2022 Résidence long terme, Maison d’Art Actuel des Chartreux, La Maac, Bruxelles

- 2020 Résidence de création - étape de travail Terrain Vague avec le metteur en scène Silvio Palomo, PINK Gallery, Manchester

- 2020 Résidence de création - étape de travail Terrain Vague avec le metteur en scène Silvio Palomo, Buda kunstencentrum, Courtrai

- 2019 Résidence - laboratoire de recherche avec le metteur en scène Silvio Palomo, La Bellone, Bruxelles

- 2019 Résidence de création - étape de travail Terrain Vague avec le metteur en scène Silvio Palomo, Africapitale, Les Halles de Schaerbeek, Bruxelles

- 2019 Résidence Watch this space suivie d'une exposition personnelle, 50° Nord, MusVerre

- 2017 Résidence Hypercorps suivie d'une exposition collaborative, Hypercorps, Bruxelles

- 2017 Résidence Le Dôme n°3 suivie d’une exposition collective, Le Dôme, Montbazon

- 2017 Résidence Friche - édition 2017 suivie d’une exposition collective, Le Hangar de la Senne, Bruxelles

- 2016 Résidence Friche - édition 2016 suivie d’une exposition collective, Anderlecht

- 2015 Résidence itinérante La Dent Creuse suivie d’une exposition collective, Chaussée de Charleroi 50, Bruxelles
- 2014 Workshop L’objet scénique sous la direction de Gabriela Carrizo (Cie Peeping Tom), La Cambre, Bruxelles
-
2014 Workshop Object Of(f) Stage dirigé par ARC (Scénographie & performance), Berlin & Maastricht

 

Scénographies (sélection)

 

- 2019 Kind, Scénographie, Cie Peeping Tom, KVS, Bruxelles

- 2019 Anguille sous roche, Scénographie, Mise en scène de Guillaume Barbot, TGP, CDN de Saint-Denis

- 2019 Le Chemin, Scénographie, Réalisation de Silvio Palomo, Nighthawks Production, Bruxelles
- 2019 Golem, Scénographie, Mise en scène de Julien Carlier, Cie Abis, Centre Culturel Jacques Franck, Bruxelles
- 2018 Petit, Moyen, Grand...et le fantôme de l'Opéra, Scénographie, Cie Orphée, Scène conventionnée d’Auxerre

- 2017 Adrift, Scénographie, Cie Peeping Tom, Nederlands Dans Theater, La Haye
- 2016 Rose et Rose, Scénographie, Cie Orphée & CREA, Opéra National de Paris (Auditorium Bastille)
- 2016 Déjà vu, Scénographie, Chorégraphie de Julien Carlier, Charleroi danses, Théâtre de Liège
- 2016 Léon et Léonie, Scénographie & costumes, Cie Orphée & l’Ensemble AEDES, Théâtre Impérial de Compiègne
- 2015 The Lost Room, Scénographie, Cie Peeping Tom, Nederlands Dans Theater, La Haye
- 2015 The Land, Assistanat scénographie, Cie Peeping Tom, Residnztheater, Munich

Formation

 

2009-2014
École nationale supérieure des Arts Visuels

de La Cambre, Bruxelles
Diplômée avec Grande distinction

 

 

In her work, Justine Bougerol places the spectator in front of installations with a unique point of view. The eye of the viewer discovers a pluralistic space composed of successive layers thought of as fiction. Their gaze crosses the many thresholds separating them from the here and now, to switch into an unreachable fantasized there, each one experienced as a spatial nostalgia.

Through her site specific installations, Justine Bougerol tells stories of spaces and memories around the leitmotiv of the childhood house where the experience is confronted with the unconscious, where dream mixes with reality and the invisible to the visible. Memory is a recurring theme that the artist treats through the elaboration of inner and dreamlike landscapes. Nostalgia coexists there with the absurdity and the strangeness, specific to the places of our memories transformed by the subjectivity of each one. Organic elements (water, earth, fire, vegetation) play a major role in the development of these spaces, giving substance to the contemplation of the viewer. The boundaries between interior and exterior, empty and full space, enclosed and open space on the world, are always very fine to let the imagination of the viewer escape to a fantasized elsewhere.

The specificity of her installations is to interrogate and manipulate the real and familiar space, the one of which Georges Perec evocates in his «Species of Spaces and Other Pieces» by integrating an unresolved ambiguity, letting the spectator free to interpret what he sees according to his own experience. While the artist’s point of departure is always in what constitutes our own reality, she transforms spaces into a frontal scene, where a process of fragmentation, optical illusion and manipulation of perspectives so as to disorient our spatial and temporal landmarks. This shift appears thanks to the loss of scale and the use of the miniature, to evoke the infinitely large and the infinitely small. Notions of depth, interval, echo and mise en abyme are also very present in the whole of her work.

À propos

1. Installations

  • Facebook Clean
  • White YouTube Icon
  • Twitter Clean
  • White Instagram Icon